Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #experiences tag

Rotonde de grigny

Publié le par fredamarcy

Lors d'une sortie sur le thème panoramique, nous sommes allés visiter l'ancienne rotonde ferroviaire de Grigny au sud de Lyon. Bombardée en 1944, elle est couverte par une charpente métallique et remise en état, puis cédée à une entreprise privée. Actuellement désaffectée, elle est à l'abandon et visitée par quelques nostalgiques, artistes et photographes.

Germain m'ayant appris à créer des visites virtuelles animées, vous pouvez vous faire une idée de la taille du monument en téléchargeant une visite virtuelle via le lien ci dessous. Elle a été obtenue en créant un panorama sphérique par assemblage de 72 images. (pour faire la visite, télécharger le fichier, clic droit/ouvrir avec internet explorer, autoriser le contenu et se déplacer avec la souris ou zoomer/dezoomer avec la molette)

Coté technique, le logiciel de création permet de projeter l'image finale sur différents plans, ce qui peut donner des résultats inattendus.

image d'origine

image d'origine

projection miroir et effet petite planèteprojection miroir et effet petite planèteprojection miroir et effet petite planète

projection miroir et effet petite planète

Les débris qui jonchent les locaux sont souvent d'origine, vieux classeurs, anciennes procédures, commandes électriques, pompes, containers, placards...

Rotonde de grigny

J'essaie d'imaginer l'ambiance de ruche ouvrière lors du boom d'après guerre, avec locomotives et wagons. Voir les locaux dans cet état de délabrement me rend un peu triste.

Rotonde de grigny
Rotonde de grigny
Rotonde de grigny
c'est quoi ce robot ?

c'est quoi ce robot ?

Un rayon de soleil transperce la noirceur de la charpente métallique

Rotonde de grigny

Quelques dégradations, inévitables j'imagine: vitres cassées...

Rotonde de grigny

...sur lesquelles on a joué au morpion

Rotonde de grigny

La nature essaie de reprendre ses droits, quelques graines ont germé...

Rotonde de grigny
Rotonde de grigny
Rotonde de grigny

les locaux servent d'abri aux oiseaux.

Rotonde de grigny
Rotonde de grigny

Un escalier nous emmène en haut du loft

Rotonde de grigny
Rotonde de grigny
Rotonde de grigny

La décoration est limitée aux tags plus ou moins réussis...

Rotonde de grigny
Rotonde de grigny
Rotonde de grigny

...et en particulier à une fresque plus élaborée.

Rotonde de grigny

Nous sortons à l'extérieur, la vrai vie reprend, sur des engins plus modernes que ceux pour lesquels la rotonde avait été conçue.

Rotonde de grigny
Rotonde de grigny

Voir les commentaires

Essai de l'objectif sigma 1.4 art de nuit

Publié le par fredamarcy

Douglas, de photo lyon numerique a eu la gentillesse de me prêter un Canon 80D équipé du Sigma f1.4 art. Je me suis dépêché de le tester de nuit, en comparant à mon 60D équipé du Sigma 18-50mm f2.8, puis j'ai échangé les objectifs sur les montures. Je n'avais pas la prétention de faire un test en bonne et due forme, cela n'aurait pas de sens, les appareils et objectifs sont de génération très différentes. Je voulais surtout me faire une idée des améliorations avant achat et voir en images les améliorations apportées par la série art connue pour sa qualité et qui plus est en focale fixe. J'ai fait tous les tests à 24mm, ISO 800-1600-6400-12800 (et 16000 pour le 80D), f4 - 3.5 - 2.8 (et 2.5 -2 - 1.8 et 1.4 pour f1.4 art), exposition 10 et 15 secondes. Je vous passe les détails, mais j'ai été surpris de constater que sur le 80D le bruit n'était pas moins visible de nuit alors que la différence est très sensible de jour.

Pour les objectifs, eh bien, j'ai effectivement été bluffé. Voici quelques photos non traitées, non corrigées, agrandies 1pixel/1pixel.

Capella au 18-50mm règlé à 24mm - 1600ISO - f2.8 - 10 sec, l'étoile est triangulaire et bien baveuse

Capella au 18-50mm règlé à 24mm - 1600ISO - f2.8 - 10 sec, l'étoile est triangulaire et bien baveuse

Capella au 24mm 1600ISO - f2.8 - 10 sec, c'est Nickel

Capella au 24mm 1600ISO - f2.8 - 10 sec, c'est Nickel

déformation bord haut/gauche au 18-50mm règlé à 24mm - 1600ISO - f2.8 - 10 sec

déformation bord haut/gauche au 18-50mm règlé à 24mm - 1600ISO - f2.8 - 10 sec

déformation bord haut/gauche au 24mm 1600ISO - f2.8 - 10 sec

déformation bord haut/gauche au 24mm 1600ISO - f2.8 - 10 sec

... et les déformations sont mineures à l'ouverture maxi f1.4

Capella au 24mm 1600ISO - f1.4 - 10 sec

Capella au 24mm 1600ISO - f1.4 - 10 sec

déformation bord haut/gauche au 24mm 1600ISO - f1.4 - 10 sec

déformation bord haut/gauche au 24mm 1600ISO - f1.4 - 10 sec

sans parler du vignetage....

18-50mm règlé à 24mm - 3200ISO - f2.8 - 10 sec

18-50mm règlé à 24mm - 3200ISO - f2.8 - 10 sec

24mm - 3200ISO - f2.8 - 10 sec

24mm - 3200ISO - f2.8 - 10 sec

Comme une nuit de tests n'est pas des plus rigolottes, et malgré le froid très prenant (+4°C), j'ai voulu faire quelques photos pour un assemblage. Le cadrage a été fait à la va vite... mais l'assemblage est passé comme une lettre à la poste !

Essai de l'objectif sigma 1.4 art de nuit

j'ai cassé la tirelire...

Voir les commentaires

Photos de petites planètes

Publié le par fredamarcy

Non, je n'ai pas acheté de télescope pour observer les détails des planètes du système solaire, j'ai juste transformé certains de mes clichés en petites planètes, j'aime bien l'effet produit: il met en évidence des silhouettes, des monuments... à la manière d'un fish eye.

Voici quelques exemples et la méthode employée:

Transformer un pont en planète sur la laquelle marchent les passants, comme dans les dessins du petit prince de Saint Exupéry !

photo originale

photo originale

 

 

 

planète obtenue

planète obtenue

on peut aussi créer l'effet inverse

planète 'inversée'

planète 'inversée'

Encore un exemple avec la cathédrale de Séville

photo originale

photo originale

 

 

 

planète obtenue

planète obtenue

 

 

Encore un exemple avec le panorama de la piazza espana toujours à Séville.

panorama original

panorama original

 

 

 

résultat obtenu

résultat obtenu

 

Mais la créativité ne se limite pas aux planètes, voici un exemple où j'ai transformé une plage en taureau crachant des cendres sous un volcan !

panorama original

panorama original

 

 

 

planète taureau

planète taureau

 

Un dernier exemple où la vue des parcs à huitres et de la ville de Sète depuis Bouzigues se transforme en chat !

panorama original

panorama original

 

 

 

le chat avec ses oreilles, ses yeux et sa moustache

le chat avec ses oreilles, ses yeux et sa moustache

 

 

Comment faire ? C'est plus simple qu'il n'y parait, mais il faut utiliser photoshop.

Voici le lien vers le mode opératoire. Comme il est en anglais, voici un résumé:

  • Choisir de préférence un panorama ou une photo dont le format est deux fois plus large que haut, et dont les extrémités sont très similaires entre elles. Si ce n'est pas le cas, on peut dupliquer la photo, la retourner sur l'axe de symétrie horizontale, l'aligner avec l'original et travailler sur le montage obtenu.

  • Bien aligner les bords: répérer un élément marquant sur chaque bord et recadrer la photo pour qu'ils soient strictement à la même hauteur.

  • redimensionner l'image pour la rendre carrée: image/redimensionner/taille de l'image, remplacer la largeur par le même chiffre que la hauteur.

  • Inverser l'image: image/rotation/symétrie axe vertical (si cette manipilation n'est pas réalisée, on obtient une planète 'inversée').

  • Replier l'image: Filtre/déformation/coordonées polaires.

et voilà, il ne reste plus qu'à peaufiner le raccord ou les bordures si nécessaire.

Si vous voulez voir d'autres exemples, Flickr en regorge, mais au vu des dernières publications, il semble que le sujet ne soit plus à la mode !

Voir les commentaires

Voyage sur la lune

Publié le par fredamarcy

Les nuits de ce mois de février n'étaient pas claires, donc pas d'observation d'étoiles. Mais j'ai pu trouver deux opportunités pour essayer la monture équatoriale motorisée en mode suivi de lune avec mon 60D + le sigma 150-600mm du club photo. La monture n'a rien d'indispensable pour les photos de lune, mais c'est pratique pour faire des séries qu'on empile pour réduire le bruit.

Au 600mm (équivalent 900mm sur le 60D), la lune prend un peu moins de la moitié de la hauteur de la photo. Si le ciel n'est pas du tout voilé et que la mise au point est parfaite, il suffit de réaliser quelques clichés pour en trouver un très correct, si on est exigeant sur la mise au point et que l'on évite les vibrations.

EOS 60D + Sigma 150-600C - 600mm - ISO200 - F9.5 - 1/180

EOS 60D + Sigma 150-600C - 600mm - ISO200 - F9.5 - 1/180

le même cliché agrandi sur le cratère Tycho

le même cliché agrandi sur le cratère Tycho

Lors de mon deuxième essai, le ciel était légèrement laiteux et la mise au point avait été difficile. Voici à quoi ressemblait l'un des meilleurs clichés.

EOS 60D + Sigma 150-600C - 600mm - ISO200 - F9.5 - 1/180

EOS 60D + Sigma 150-600C - 600mm - ISO200 - F9.5 - 1/180

J'ai malgré tout laissé l'appareil dans le jardin et réalisé une série de 215 photos. Je suis rentré me mettre au chaud pendant que la monture motorisée faisait son boulot. Après avoir empilé les photos avec registax, voici le résultat.

EOS 60D + Sigma 150-600C - 600mm - ISO200 - F9.5 - 1/180

EOS 60D + Sigma 150-600C - 600mm - ISO200 - F9.5 - 1/180

le même cliché agrandi sur le cratère Copernic et la mer des pluies

le même cliché agrandi sur le cratère Copernic et la mer des pluies

On  s'y croirait non ?

J'étais tellement près de la lune que j'aurais pu déposer le fanion du club photo sur la mer des pluies !

Peut être l'ai je fait d'ailleurs....

 

 

Voyage sur la lune

 

Lors de mon premier essai, j'ai voulu pointer Jupiter pour le fun. En regardant mon viseur, je voyais du flare et croyais que l'objectif était sale. Et finalement, quelle surprise, on voit 4 des satellites de Jupiter alignés ! Au retour, un coup d'oeil sur le logiciel Stellarium me confirmait que les petits point blancs alignés sont bien quatre de ses lunes: Io, Europe, Ganymède et Callisto

Voyage sur la lune

Voir les commentaires

Il pleut dans ma maison

Publié le par fredamarcy

La météo n'est pas favorable aux sorties pour l'observation des étoiles en ce moment. Je la trouve assez capricieuse et plutôt conforme au dicton islandais 'si tu n'es pas content du temps qu'il fait, attends deux minutes'. Tous les jours, nous avons de la pluie, mais aussi des rayons de soleil.

Il pleut dans ma maison

Voir les commentaires

Photopeintures

Publié le par fredamarcy

Les photos présentées au festival photo de Vourles par Jerome Pruniaux (arbrestractions) et par Cathy Bernot (horizons bleu garance) ressemblent plus à des peintures qu'à une photographie. Elles ont malgré tout été réalisées sans trucage et sans photoshop. J'ai essayé de m'amuser à générer le même type de flou. L'exercice est difficile, je n'y suis pas arrivé mais au moins, je me suis amusé...

Ainsi la photo ci dessous prise dans une forêt d'épicéas au 1/60° de seconde ...

Photopeintures

donne une ambiance totalement différente si on la prend au 1/6° de seconde en imprimant un mouvement vertical à l'appareil.

Photopeintures

 

De même avec les deux photos ci dessous, dont le cadrage est strictement identique en dehors du mouvement vertical pendant le déclenchement.

à gauche 1/45s         --------------------                                          à droite 1/6sà gauche 1/45s         --------------------                                          à droite 1/6s

à gauche 1/45s -------------------- à droite 1/6s

 

ou encore lorsque la scène a un fort contraste de lumière (clairière/forêt dense)

PhotopeinturesPhotopeintures

 

ou encore lorsque les couleurs sont intenses, comme dans la forêt de feuillus ci dessous ...

Photopeintures

...qui devient un jeu de lumières dont la couleur varie selon le cadrage.

PhotopeinturesPhotopeintures
PhotopeinturesPhotopeintures

 

et le mimétisme est encore plus fort dans le brouillard où la photo ci dessous ....

Photopeintures

...devient ...

selon la vitesse du mouvementselon la vitesse du mouvement

selon la vitesse du mouvement

Ma chère et tendre n'aime pas, ce n'est plus de la photo me dit-elle, mais c'est un regard différent qui fait ressortir une ambiance et la rend plus intense. J'aimerais tester la technique devant une scène lacustre. Ce sera pour une prochaine fois ...

Voir les commentaires

interstellar (suite)

Publié le par fredamarcy

Mon incursion dans la cinquième dimension m'avait bien plu (voir interstellar, photos dans la cinquième dimension), j'ai donc réitéré lorsque j'ai commencé à ranger les boules du sapin de Noël. Et cette fois, j'ai pu traverser directement, je n'ai même plus besoin de programmer mon appareil photo et de l'envoyer à l'aveugle !

interstellar (suite)
interstellar (suite)
interstellar (suite)
interstellar (suite)
interstellar (suite)

Voir les commentaires

Interstellar, photos dans la cinquième dimension

Publié le par fredamarcy

Avez vous vu le film interstellar ? Film intense, au scénario original et d'actualité écologique: l'appauvrissement de la terre du à une exploitation déraisonnée pousse les hommes à explorer l'espace pour trouver une nouvelle planète.

Les images m'ont parfois donné le tournis, surtout quand le héros se retrouve dans une quatrième (ou cinquième ?) dimension.

J'ai essayé de m'y projeter sans succès, mais mon appareil photo l'a fait pour moi.

Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension

Allez hop, encore une petite série, plus colorée et en diaporama (cliquez sur les flèches au bord des photos pour faire avancer plus rapidement)

Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension

 

 

 

 

Et enfin deux gros plan pour les fêtes :

 

Interstellar, photos dans la cinquième dimension
Interstellar, photos dans la cinquième dimension

Et, puisque vous avez réussi à lire l'article jusqu'au bout, voici un petit bonus. Bien qu'interstellar évoque plutôt les trous noirs que le soleil, je ne résiste pas à la tentation de vous orienter vers des vidéos d'éruptions solaires. D'aucuns diront qu'avec ma passion pour les volcans, il fallait bien que je m’intéresse à ce type d'éruptions. Mon dispositif de passage dans la cinquième dimension était toutefois trop rudimentaire: il ne m'a pas permis de me déplacer ! Voici deux films tournés par la NASA.

  • Une éruption récente, du 19 décembre, est visible sur le site youtube de la NASA. Les images sont superbes, c'est incroyable d'arriver à voir aussi bien la surface du soleil. Le site explique que les éruptions les plus fortes, bien que inoffensives pour l'homme peuvent perturber les signaux GPS et communications. Je comprends enfin pourquoi mon épouse ne reçoit pas mes SMS; ce n'est plus la peine d'appeler au Maroc pour engueuler mon opérateur de téléphone, il faut appeler plus loin, sur le soleil ...
  • et une vidéo d'éruption plus ancienne (2012) où le flux de matière fait de lents allers retour le long du champ magnétique, mettant en évidence les orientations du flux magnétique. Les images et la musique sont envoutantes.

Voir les commentaires